Team L'esprit d'équipe

Embarquez pour les sommets d'une aventure exigeante, authentique et humaine

Devenir partenaire

"Faire à nouveau jouer les premières places à L'Esprit d'Equipe dans un tour du monde"

L'Esprit d'Equipe à quai


L'Esprit d'Equipe a été construit en 1981, dessiné par l'architecte Philippe Briand spécialement pour la Whitbread Round the World de la même année. Mais ce bateau n'a pas toujours été appelé ainsi...

L'édition 1981-1982 de la Whitbread Round the World


Philippe Schaff et Thomas Philippe (deux skippers expérimentés déjà présents sur la Whitbread Round the World de 1977-1978) s'engagent sur l'édition 1981-1982 de la course autour du monde avec un bateau tout droit sorti des chantiers baptisé 33 Export (du nom de la célèbre marque de bière, sponsor iconique sur la Whitbread).
Malheureusement, après une première étape terminée à la 12ème place en temps compensé, 33 Export est contraint à l'abandon après un démâtage dans l'Océan Indien.

L'édition 1985-1986 de la Whitbread Round the World


Le 33 Export dessiné par Philippe Briand est choisi en 1984 par Lionel Péan pour disputer la Whitbread Round the World 1985-1986. Avec l'objectif de gagner cette édition, Philippe Briand vient retravailler son bateau pour l'optimiser : la voûte arrière est raccourcie, la casquette est déposée pour gagner du poids, une nouvelle quille est posée pour reculer et descendre le centre de gravité du bateau, et un mât de 27 mètres est posé. Il devient le seul bateau français et le plus petit de l'édition.

L'Esprit d'Equipe sous voile


Le publicitaire Patrick Dubourg (déjà au coeur du projet 33 Export de 1981) amène un nouveau concept au projet de Lionel Péan : l'idée est de proposer un concept et non pas une marque. C'est ainsi qu'avec Bull (fabricant d'ordinateur) comme partenaire, le bateau est rebaptisé L'Esprit d'Equipe.

L'Esprit d'Equipe sous voile


L'Esprit d'Equipe sera leader dès la première étape (entre Portsmouth et Le Cap), remportée en 32 jours et 7 heures (temps compensé). Lors de la deuxième étape (Le Cap-Auckland), le bateau continue de jouer les premiers rôles en terminant 2ème après 28 jours et 17 heures de courses (temps compensé). Après une 3ème étape (Auckland-Punta del Este) à nouveau remportée par L'Esprit d'Equipe en 22 jours et 7 heures (temps compensé), l'équipage de Lionel Péan a 4 heures et 53 minutes d'avance sur son premier poursuivant, Philips Inovator. Finalement, la 4ème étape (Punta del Este-Portsmouth) est encore remportée par L'Esprit d'Equipe en 28 jours et 14 heures (temps compensé).


L'Esprit d'Equipe devient en 1986 le premier bateau français à remporter la Whitbread Round the World en 111 jours et 3h en temps compensé (132 jours en temps réel).

L'édition 1989-1990 de la Whitbread Round the World


L'Esprit d'Equipe ne s'arrête pas là, et repart pour une nouvelle course autour du monde avec Patrick Tabarly comme skipper. Pour l'édition 1989-1990, le bateau est rebaptisé Esprit de Liberté. Cette nouvelle édition de la Whitbread Round the World change beaucoup des précédentes : elle comporte maintenant 6 étapes (soit plus de 5000 miles de plus), et les bateaux sont divisés en 4 catégories (Esprit de Liberté faisant partie de la division D). Le bateau, lui, reste toujours aussi performant, en gagnant la compétition dans sa division en 164 jours.


Aujourd'hui, et après avoir mis sa carrière de compétiteur entre parenthèse pour effectuer des croisières entre la Patagonie et l'Antarctique, L'Esprit d'Equipe reprend le chemin de la course au large.


Représentant parfaitement nos valeurs, nous comptons bien ramener L'Esprit d'Equipe aux sommets avec la réédition de la Whitbread Round the World : l'Ocean Globe Race.


Pour en savoir plus